samedi 3 février 2018

Retour sur mon emménagement à Liège

Il y a tout juste une année, je quittais la chambre d'hôtel de Maastricht Randwyck dans laquelle je logeais provisoirement pour m'installer dans l'appartement que je partage (aujourd'hui encore) avec deux colocataires humaines et deux colocataires félines dans le centre-ville liégeois — ndlr : je ne sais pas si mes plus anciens lecteurs s'en souviennent, mais à l'époque j'avais choisi de quitter le cocon familial pour vivre de nouvelles aventures professionnelles à Maastricht (qui se situe quelques kilomètres au-delà de la frontière belge) —...

À l'origine, je ne pensais rester à Liège que quelques mois. J'avais prévu de rentrer à Charleroi une fois que mon contrat de travail à Maastricht prendrait fin. Tout cela ne devait être qu'une courte aventure de huit mois. Mais contrairement à ce que j'avais imaginé, ce n'est pas un petit quotidien routinier et ennuyeux qui m'attendait lors de mon retour dans la Cité Ardente — ndlr : vous ne le savez peut-être pas, mais j'avais déjà vécu à Liège avec Jay, mon meilleur ami, une année auparavant —, mais plutôt une longue liste de rencontres, de changements et de projets pour l'avenir... Je me suis fait de nouveaux amis et je me suis attachée à mes colocataires et à leurs petits compagnons à quatre pattes, je suis devenue (un tout petit peu) plus mature en faisant face à de nouvelles responsabilités, je suis tombée amoureuse, j'ai créé mes propres petites habitudes quotidiennes, je me suis habituée à la liberté dont je dispose depuis que je vis seule, je suis tombée sous le charme de ma ville d'adoption et j'ai choisi de ne pas repartir pour construire mon avenir quelque part dans les rues liégeoises...


« Je suis tombée sous le charme de ma ville d'adoption »

mercredi 31 janvier 2018

Sept raisons de choisir un chat pour compagnon | TAG

Je me suis toujours considérée comme une future folle à chat et j'ai toujours fièrement assumé cette partie de ma personnalité — ndlr : après tout, les chats font partie de mon quotidien depuis que je suis toute petite —... J'ai presque toujours vécu avec un ou deux chats à la maison et j'ai toujours voulu adopter une petite boule de poil bien à moi. Mais même si je rêve d'avoir mon propre chat (et mon propre chien) depuis que je suis une enfant, j'ai longuement hésité et réfléchis à la question — ndlr : et je continue toujours à le faire ! —. Parce qu'avant toute autre chose, il ne faut pas oublier qu'adopter un petit être vivant représente énormément de responsabilités et que ce n'est pas un choix à prendre à la légère...


L'équipe des filles à chats