mardi 7 novembre 2017

Oser voyager seul (même quand on est une fille)

Partir seule pour un (petit) voyage de l'autre côté du monde. Cela peut sembler complètement fou (et dangereux) pour certaines personnes. Mais j'ai osé le faire, deux fois. Et ces deux voyages en solitaire — ndlr : je fais référence à mes deux séjours en Corée du Sud — sont devenus les plus belles aventures que j'ai vécues jusqu'à aujourd'hui...

Partir, voyager, explorer. Ce sont trois petits mots qui me font rêver depuis que je suis une enfant, trois petits mots qui me donnent envie de sortir de ma zone de confort et de me confronter à de toutes nouvelles expériences. Et j'imagine que nous rêvons tous de partir quelque part, de découvrir de nouvelles cultures, de nous aventurer dans un pays que nous n'avons encore jamais visité. Mais j'imagine également que nous avons tous de bonnes (et de mauvaises) raisons de remettre à plus tard la concrétisation de ces beaux projets — le manque de temps, la peur de l'avion, le manque d'argent, la peur de voyager seul —...


Sortir de sa zone de confort et partir à la découverte du monde

Je ne pense pas être plus courageuse ou plus aventurière que les autres — et je ne pense pas non plus être plus imprudente —. Pourtant, je n'ai pas hésité une seule seconde en décembre dernier lorsque l'opportunité de partir seule pour un voyage de dix journées au Pays du Matin calme s'est présentée à moi. Visiter la Corée du Sud, c'était devenu mon rêve. Et j'étais bien décidée à faire de ce rêve une réalité...

À l'heure où j'écris (et gribouille) ces mots sur les feuilles blanches de mon cahier, nous sommes le sept novembre deux mille dix-sept. Et j'ai réussi à réaliser mon rêve. Je suis sortie de ma zone de confort pour partir seule à la découverte de la Corée du Sud. Du haut de mes vingt-quatre ans, j'ai choisi d'ignorer les recommandations dramatiques des autres pour écouter mon propre instinct. Et j'ai choisi de poursuivre mes rêves avant qu'il ne soit trop tard...


Parce qu'on doit devenir maître de son propre destin


J'ai bien conscience que cela semble un peu cliché lorsque c'est dit comme ça, mais c'est tout de même l'une des meilleures raisons de partir seul(e) à la découverte du monde — ou de partir seul(e) à la découverte d'une petite partie du monde —...

Parce qu'il faut parfois sortir de sa zone de confort pour grandir


Je fais partie des personnes qui pensent qu'il faut parfois oser prendre des risques et sortir de sa zone de confort pour aller au bout de ses rêves et parvenir à se construire. Dire que je n'ai pas eu un petit moment de panique après avoir réservé mes premiers billets aller/retour pour la Corée du Sud en décembre dernier serait un mensonge. Mais je suis heureuse de ne pas avoir cédé à la peur et de ne pas avoir abandonné mon rêve. Ce voyage en solitaire à l'autre bout du monde m'a profondément bouleversée et il m'a permis de devenir une meilleure version de moi-même — je suis revenue plus positive, plus forte, plus confiante et plus heureuse que jamais ! —.

Parce que c'est un excellent moyen de gouter à la liberté


Si vous avez soif d'évasion et de liberté, partir pour un voyage en solitaire est l'une des meilleures choses qui puissent vous arriver — même si l'idée peut faire un peu peur à première vue —... Partir seul(e) à l'aventure, cela signifie également être libre de faire ce que l'on veut, où on le veut et quand on le veut.

Parce que voyager seul(e) ne signifie pas forcément rester seul(e)


Je ne peux évidemment pas parler au nom de tous les aventuriers solitaires, mais je n'ai (personnellement) jamais vraiment expérimenté la solitude lors de mes deux voyages en Corée du Sud... Il existe des dizaines de manières différentes de faire des rencontres lorsque l'on voyage — avec des sites/applications comme couchsurfing, potluckstay house et airbnb ou simplement en discutant avec les personnes qui nous entoure dans les auberges de jeunesse, les bars, sur les quais des métros, etc. —. Et contrairement à ce que l'on pourrait parfois penser, il est plus facile de faire de nouvelles rencontres lorsque l'on voyage seul(e).

Parce qu'il n'y a aucune (bonne) raison d'attendre d'avoir trouvé sa moitié pour voyager


Parce qu'il faut découvrir le monde pour devenir un meilleur être humain


Tout comme je pense qu'il est nécessaire de sortir de sa zone de confort pour grandir, je pense qu'il faut découvrir le monde pour devenir un meilleur être humain. Voyager à travers le monde et découvrir d'autres modes de vie, c'est aussi s'ouvrir à de nouvelles cultures et apprendre à respecter la différence des autres...

Parce que nos rêves nous appartiennent — et parce qu'ils n'appartiennent qu'à nous !

2 commentaires:

  1. Très bel article! Je n'ai encore jamais voyagé seule. J'avoue, j'ai parfois beaucoup de mal à sortir de ma zone de confort. Mais c'est vrai que ça doit être une expérience inoubliable!

    Bises!

    RépondreSupprimer
  2. Je te remercie ! Vraiment, si tu as l’occasion de pouvoir le faire, n'hésite pas. Ça en vaut vraiment la peine!

    RépondreSupprimer