Wednesday, February 1, 2017

Living in a hotel room

Il y a un peu moins d'un mois, je publiais sur Fumeur de souvenir l'article « I think I'm ready to live in Maastricht » dans lequel je partageais avec vous mes plans pour de futures aventures socioprofessionnelles de l'autre côté de la frontière qui sépare la Belgique des Pays-Bas... À l'époque, il me semble que j'avais déjà rédigé quelques mots quant au faite que j'allais vivre dans un hôtel pour une période d'un mois — le temps de trouver un autre logement à Maastricht ou ailleurs —, mais j'étais restée assez vague vis-a-vis de tout cela parce que je ne savais pas encore réellement ce qui m'attendait une fois arrivée sur place...


Make it feels like home


Le moins que je puisse dire à l'heure actuelle, c'est que vivre dans une chambre d'hôtel ne ressemble pas du tout à ce que j'avais imaginé avant d'emménager à Maastricht trois semaines plus tôt... Bien que tout soit parfaitement propre, que le personnel soit accueillant, que je ne manque pas d'espace et que mon hôtel soit à seulement trois minutes à pieds de mon lieu de travail — et à deux minutes de la gare qui me permet de me rendre à Liège et Charleroi durant les week-ends —, je dois bien admettre que je me vois difficilement vivre dans cette chambre d'hôtel pour les sept prochains mois... 

En quelques mots, vivre dans une chambre-hôtel c'est : trop calme, trop silencieux, trop vide, trop impersonnel... Ou du moins, ça l'est pour moi qui suis habituée à vivre au milieu de mes calendriers/posters/goodies de fangirl et entourée par mes parents et mes amis à quatre pattes — et, qui plus est, dans une rue pleine d'activités où les voisins sont tout simplement incapables de faire quoi que ce soit en toute discrétion —...

Si je ne peux rien faire pour lutter contre le calme et le silence qui règne au sein d’immeuble — en dehors d'écouter de la musique toute la journée et de discuter avec moi-même à chaque fois que je croise mon reflet dans le miroir —, j'ai tout de même réussi à faire de ma chambre d'hôtel un petit nid douillet où je peux me sentir comme à la maison lorsque je rentre du travail... Quelques goodies de Lee JongSuk et des groupes Bangtan Boys, Seventeen et Super Junior, un stock de paquets de cookies, un doudou et quelques photographies ont suffi à transformer ma chambre d'hôtel en un lieu un peu plus personnel — même si, évidemment, cela reste très différent d'une véritable chambre — où j'aime passer mes soirées à regarder des séries et à traîner sur le web.

No comments:

Post a Comment