Thursday, July 21, 2016

Seven albums that changed my world | TAG

Il y a un peu moins d'un an, je profitais du calme d'un jeudi après-midi pour partager avec vous une première liste de sept albums qui avaient complètement bouleversé mon existence et mon amour pour la musique. Lorsque j'ai écrit cet article l'année dernière, je ne pensais pas revenir avec une seconde édition quelques mois plus tard, mais il ne pouvait pas en être autrement... J'ai beau ne pas être musicienne — ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé —, la musique représente énormément de choses pour moi : c'est mon échappatoire, mes rêveries, mon remède, mon espoir...

À travers cette seconde édition de mon article « Seven albums that changed my world », je partage donc avec vous sept (autres) albums qui ont considérablement marqué mon quotidien et mon univers musical ces dernières années.


The second edition



1. Sounds Good Feels Good - 5 Seconds Of Summer. Je n'aurais pas pu écrire la seconde édition de cet article sans citer Sounds Good Feels Good parce qu'il ne se passe pas une semaine — ou une journée — sans que l'un des 17 titres de la version deluxe ne passe dans mes écouteurs. Si j'appréciais déjà énormément l'univers de 5 Seconds Of Summer sur leur premier album éponyme, cela ne représentait absolument rien en comparaison à l'amour que je leur porte à l'heure actuelle. C'est Sounds Good Feels Good, leur second opus studio, qui m'a définitivement fait tomber amoureuse de leur musique, de leurs écrits et de leur folie. Entre rock, pop, emo et punk, les quatre jeunes musiciens — dont l'évolution musicale est plus qu'évidente — ont réussi à transmettre leurs peurs, leurs espoirs et leurs pensées sombres sur des mélodies fraîches, matures et largement travaillées. 

Les titres à surtout ne pas manquer :

2. Made In The A.M. - One Direction. Je sais que je vous parlais déjà de One Direction et de Midnight Memories — leurs troisièmes opus — dans la première édition de cet article, mais je ne pouvais pas imaginer une seconde liste de sept albums sans citer l'excellent Made In the A.M. et les 17 titres qui composent son édition deluxe. Lorsque Niall, Harry, Louis et Liam ont annoncé qu'ils souhaitaient faire un cinquième album avant de prendre une pause bien méritée, j'ai mi beaucoup d'espoir — et quelques peurs — dans ce dernier effort parce qu'il représentait le dernier lien entre les membres du groupe et leurs fans... Heureusement, les quatre chanteurs ont (une fois de plus) été à la hauteur de mes espérances : plus personnel, plus mature, plus poussé, plus vintage, plus travaillé... Cet album est plus, plus, plus, tout simplement. Avec Made In The A.M., le boys band s'est définitivement éloigné de la pop teenager qui avait fait le succès Up All Night et Take Me Home — ces deux premiers opus  —, mais tout en restant fidèle à lui-même.

Les titres à surtout ne pas manquer :

3. Trouble — Natalia Kills. Avec cet album, c'est dans un tout autre registre que je vous emmène : on s'éloigne de la pop et du rock teenager qui me caractérisent si bien pour l'univers sombre et triste de Natalia Kills. Une âme brisée, une plume qui n'appartient qu'à elle, une voix que l'on peut facilement distinguée des autres, de fortes mélodies et un univers musical dark pop qui tirent ses inspirations de bien d'autres mouvements... À la seconde où j'ai découvert Natalia Kills et Trouble son second opus — j'ai été touchée par son histoire, sa musique et sa personnalité — tout comme Jay, mon célèbre acolyte, qui m'a fait écouter cette dernière pour la toute première fois il y a un peu moins de trois ans —. 

Les titres à surtout ne pas manquer :


4. Handwritten - Shawn Mendes. J'ai attendu de très longs mois avant de me décider à écouter l'entièreté du premier album de Shawn Mendeset le moins que je puisse dire à l'heure actuelle, c'est que je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt —... Sensible, doux, sincère, pop et acoustique, on ne pouvait rien espérer de plus de la part de Shawn Mendes pour son tout premier opus — et c'est tout ce qu'on l'on souhaite retrouver dans Illuminate, le second album prévu pour septembre prochain —

Les titres à surtout ne pas manquer :

5. Believe - Justin Bieber. Je ne sais pas si je peux réellement me considérer comme une #belieber... Mais ce que je sais, c'est que j'aurais très bien pu ajouter deux des albums de Justin Bieber à cette liste : Believe — en version originale et en version acoustique — et Purpose — que j'ajouterais peut-être à la troisième édition de cet article si je l'écris un jour —. Si j'ai choisi de vous parler de Believe plutôt que de Purpose, c'est parce que c'est avec cet opus que je suis définitivement tombée sous le charme du chanteur canadien. Entre pop et R&B, guitares acoustiques et musique électronique, Justin Bieber — qui commençait à participer à l'écriture et à la production de ces titres — prenait le premier grand tournant de sa carrière en tentant de s'éloigner des musicalités qui l'avait rendu follement célèbre quelques années plus tôt...

Les titres à surtout ne pas manquer :

6. Believers Never Die - Fall Out Boy. Je dois bien l'avouer, bien que je sois une grande fan de Fall Out Boy, j'ai longtemps hésité avant d'ajouter cet opus à la liste — parce qu'il s'agit d'un Greatest Hits et que cela me donne l'impression de tricher en prenant une décision facile —. En faite, pour être parfaitement honnête, chacun de leurs albums pourrait avoir sa place dans cet article — même les plus récents — parce que je n'ai jamais réellement cessé d'écouter Fall Out Boy et parce qu'ils ne m'ont jamais déçue... Qu'ils soient pop/punk, punk/rock, emo ou tout simplement rock, les quatre musiciens parviennent toujours à me séduire et à me toucher avec leurs univers — et je pense que cela ne changera jamais —. Que l'on connaisse déjà la discographie de Fall Out Boy ou non, les 17 titres présents sur Believers Never Die permettent de retracer et de (re)découvrir facilement l'évolution du groupe entre x et 2009 et de (re)tomber amoureux de leur musicalité.

Les titres à surtout ne pas manquer :

7. MKTO - MKTO. Il est très difficile de ne pas craquer pour le duo MKTO — Malcolm Kelley/Tony Oller — et pour leur premier opus éponyme. Entre hymnes pop avec quelques touches hip-hop et balades sincères, ceux qui aiment se désigner comme des Misfit Kids et des Total Outcasts (traduction : enfants rejetés aux comportements inadaptés) n'ont pas à douter de l'excellence de leur premier album. S’il y a bien une chose que l'on peut regretter à propos de cet opus : c'est qu'il ne dispose que de 12 titres... Parce que lorsqu'il se termine, on ressent le besoin d'en écouter un peu plus ! 

Les titres à surtout ne pas manquer :

No comments:

Post a Comment