Thursday, July 7, 2016

Five cities in five days #4 | Mons, Belgium

Pour notre avant-dernière journée de la semaine, nous avons décidé Jay, mon inséparable acolyte et moi-même — de partir à l'aventure dans une ville que nous connaissons déjà par coeur et que nous apprécions particulièrement... L'ancienne capitale européenne de la culture : la jolie petite ville de Mons.

Une fois de plus, nous nous sommes donc mis en route de (plus ou moins) bonnes heures pour la gare de Liège-Palais afin de monter dans l'un des nombreux trains qui parcourent les villes de Liège, Huy, Namur, Charleroi, La Louvière et (bien évidemment) Mons. Avec plus de deux heures de trajet devant nous pour l'aller et deux heures de plus pour le retour, nous appréhendions lourdement la journée qui nous semblait presque perdue d'avance tant elle allait être fatigante, longue et interminable...


It always feels good to be back in Mons


Étrangement et heureusement, cette journée s'est avérée bien moins fatigante et bien moins longue que nous le pensions au départ — et ce, même si nous ne sommes restés que trois petites heures dans le centre-ville montois —. D'abord, parce que notre premier voyage en train est passé plus rapidement que prévu tant nous n'avons pas cessé de rire et de nous amuser — mais aussi parce que Jesy Nelson (de Little Mix) à liker une photographie dans laquelle je l'avais identifiée sur Instagram un peu plus tôt dans la mâtiné —. Ensuite, parce qu'entre notre balade dans le centre et les rues commerçantes sous le soleil, notre pause de quatre heures dans le Jardin du Mayer, nos visites d'expositions gratuites et notre passage rapide chez une connaissance, nous n'avons pas vraiment eu le temps de nous ennuyer et/ou de regarder notre montre. Et finalement, parce que lors du trajet retour nous nous sommes lancés dans une partie de Taboo — et ce, malgré le manque de caféine* flagrant — qui s'est avéré comme folle et rythmé que le reste de cette quatrième (et avant-dernière) journée d'aventure...

Dernière exposition présente dans les locaux de la Galerie Koma : Les Bordures de l'Ombre. 

* Mot du jour choisit par Jay, du blog The-Melting-Pop.

No comments:

Post a Comment