Thursday, April 14, 2016

Seven reasons you should (re)discover the band The Vamps | TAG

Après avoir longuement réfléchis à la question et hésitez — entre dix et quinze jours environ, je devrais peut-être revoir ma notion du temps... —, je me suis finalement décidée à sauter le pas et à commander mon (précieux) ticket pour le concert du groupe britannique The Vamps qui aura lieu à Bruxelles le 20 avril prochain.

Bien qu'il ne me reste plus que quelques jours à attendre, je ne tiens plus en place et ma célèbre impatience commence à se faire lourdement ressentir... Je ne peux m'empêcher d'écouter leurs deux albums en boucle, de scruter leurs comptes Facebook, Twitter et Instagram plusieurs fois par jour et de regarder toutes les vidéos qui me tombe sous la main. En résumé, aujourd'hui plus que jamais, je suis atteinte de ce que l'on peut appeler la « The Vamps Fever ».


Meet (finally) The Vamps & (then) Wake Up


Si vous avez compris l'horrible jeu de mots qui me sert de titre, vous êtes probablement déjà mordu(e)s de The Vamps, de la folie des quatre jeunes musiciens et de leur univers musical — bien, je suppose que cette fois, je suis forcée de plaider coupable pour ces deux (très) mauvais jeux de mots en si peu de temps... —.

À travers cet article « Seven reasons you should (re)discover the band The Vamps », je partage avec vous sept bonnes raisons de découvrir (ou de redécouvrir) l'univers pop/indie/rock dans lequel Brad Simpson, James McVey, Connor Ball et Tristan Evans évoluent depuis leur formation en 2012. 


1. Ils comptent déjà deux très bons albums à leur actif : Meet The Vamps et Wake Up. Si les chiffres de ventes ne sont pas particulièrement élevés en dehors de l'Irlande et du Royaume-Uni, la qualité de ces deux opus n'est absolument pas discutable. Entre pop, rock, indie et acoustique, les quatre jeunes hommes originaires d'outre-Manche ont réussi à créer leur propre son en s'inspirant d'artistes comme McFly, Arctic Monkeys, Busted et même Taylor Swift.

2. Ils écrivent et composent la plupart de leurs titres. Bien que tous leurs morceaux ne soient pas signés de leurs plumes, les quatre musiciens mettent un point d'honneur à participer à toutes les étapes de la conception de leurs chansons.

3. Ils reprennent également les titres des plus grandes stars du moment à la perfection en y ajoutant une petite touche rock. Avant la sortie de Meet The Vamps, leur premier opus, les quatre musiciens postaient — comme beaucoup d'autres groupes — des vidéos d'eux reprenant les hits d'artistes comme Taylor Swift, Justin Bieber, One Direction ou encore McFly sur leur compte YouTube. Bien qu'ils soient très occupés par leurs enregistrements en studio, les tournages de leurs clips vidéos et leurs tournées mondiales, Bradley, Connor, James et Tristan continuent de temps à autre à uploader leurs covers sur la célèbre plateforme de partage de vidéos.

4. Leur folie, leurs bêtises et leurs grimaces font partie intégrante de leur univers. The Vamps, ce n'est pas seulement de morceaux de pop/rock rythmés et des balades acoustiques, c'est aussi beaucoup de rires, de délires et de folie partagés entre les musiciens et leur public. 

5. En 2014, ils ont sorti une réédition de leur premier album pour les fêtes de fin d'année dans laquelle ils avaient ajouté huit titres de Noël rock'n'roll. Un cadeau plus que parfait pour les amateurs de pop/rock et de Christmas Vibes.

6. Ils ajoutent systématiquement des morceaux inédits dans les éditions deluxe de leurs albums et dans leurs EP : versions gospel, live et acoustique, duos avec d'autres artistes — comme Demi Lovato, Shawn Mendes, Pixie Lott ou encore OMI —, reprises de titres d'autres groupes... À chaque nouvelle sortie iTunes, il y a une petite surprise qui attend les fans.

7. Ils essayent d'être accessibles et présents pour leurs fans. Bien qu'ils soient populaires et reconnus pour leur musique, Bradley, James, Tristan et Connor restent très attentifs aux besoins et aux demandes de leurs #Vampettes, que ce soit sur les réseaux sociaux, lors séances dédicaces, de meet and greet ou durant leurs concerts à travers le monde... 

No comments:

Post a Comment