Saturday, November 14, 2015

A broken and crazy world


#PrayForParis


Je me revois devant mon écran de téléviseur il y a presque un an, je me revois regarder les informations avec effrois me répétant sans cesse « Ce n'est pas possible, c'est un cauchemar ». J'ai l'impression que c'était hier que la France marchait main dans la main dans les rues de la capitale pour la liberté d'expression. Il y a un an, la France était secouée, blessée et meurtrie par l'attentat perpétré dans les bureaux de Charlie Hebdo. Aujourd'hui, elle est à nouveau endeuillée parce que des hommes ont choisi de prendre la vie de touristes, de Parisiens et de Parisiennes pour affirmer des convictions qui certes sont les leurs, mais qui restent incompréhensible à mes yeux.

Six attaques simultanées dans des lieux très fréquentés de Paris, des explosions, des coups de feu, une prise d'otages, plus de cent personnes décédées et au moins autant de blessés... Cela ne fait plus aucun doute, cette attaque terroriste est la plus meurtrière que la France ait connue depuis le début de son histoire.

Alors que les chiffres concernant les morts et les blessés ne cessent d'augmenter, on voit apparaître sur les réseaux sociaux une vague de soutien absolument incroyable. Dirigeants et citoyens du monde s'unissent, s'affairent et se solidarisent face à la violence et l'ampleur de l'événement. La France et le reste du monde sont en émoi, la peur et le soutien ont atteint leur paroxysme. Des aides sont mises en place via les réseaux : on fait appel aux dons de sang, on recherche les personnes disparues, on offre l'hospitalité aux victimes des attentats qui ne peuvent pas rejoindre leur propre logement... La planète tout entière semble enfin faire preuve d'humanité Cet élan de solidarité qui était impossible hier encore, semble aujourd'hui tout à fait normal et naturel.

La violence et l'horreur sont partout, pourtant c'est lorsqu'elles s'approchent de notre zone de confort que l'on choisit de réagir, de pleurer, de prier pour les autres. L'humanité doit probablement avoir ses propres limites.

Mes pensées vont aujourd'hui à Paris, à toutes les victimes, à toutes les familles. Je prie pour notre monde brisé en mal d'humanité.

No comments:

Post a Comment