Friday, October 30, 2015

Seven random things about Halloween | TAG

Il y a un peu plus d'un mois, je vous parlais de mon amour pour l'automne à travers un court article sur Fumeur de souvenir et je profitais de l'arrivée de la plus jolie saison de l'année pour glisser quelques mots sur l'approche imminente d'Halloween — qui est, de très loin, la fête que je préfère entre toutes —. Si vous suivez régulièrement mes aventures et que vous êtes l'un de mes « vieux » et fidèles lecteurs, vous vous souvenez peut-être également de mon article « The witch is dead » — sorti l'année dernière, le lendemain d'Halloween — dans lequel je partageais avec vous quelques clichés de Jay, mon meilleur ami et acolyte, et moi-même avec nos déguisements de diable et de sorcière.


Trick or Treat ?!


Cette année, j'avais envie de passer un peu plus de temps derrière mon écran d'ordinateur pour vous parler plus en profondeur du folklore qui entoure la veille de la Toussaint. À travers cet article « Seven random thing about Halloween », je partage avec vous sept informations que vous ignorez — peut-être — sur la fête irlando/américaine que nous célébrons tous les 31 octobre depuis plusieurs décennies...


1. Le mot « Halloween » est une contraction du terme anglais « All Hallows Eve » qui signifie tout simplement en français « la veillée de la Toussaint ».

2. Si le nom est d'origine anglaise, la plupart des sources considèrent qu'Halloween est l'héritage celtique d'une fête folklorique et religieuse autrefois appelée « Fête de Samain ». À l'époque il s'agissait d'une sorte de célébration du Nouvel An qui se déroulait au début de l'automne. La fête de Samain représentait la fermeture d'une année et l'ouverture d'une autre, c'était une journée hors du temps — parce qu'elle n'appartenait à aucune de ces deux années — durant laquelle les hommes pouvaient entrer en contact avec les personnes vivant dans l'autre monde — les démons et les dieux —.

3. À l'heure actuelle, Halloween consiste surtout à se déguiser en monstres — vampires, fantômes, sorcières, zombies, momies, squelettes, loups-garous et autres démons — pour aller sonner de porte en porte et réclamer des friandises. Sous la menace du célèbre « Trick of Treat » — ou en français : « Farces ou Friandises » —, ceux qui ont passé l'age de se costumer acceptent bien souvent de jouer le jeu et de distribuer aux enfants bonbons, chocolats et autres gâteaux. 

4. Jack-o-Lantern — ou « Jack à la lanterne » en français — est le personnage le plus populaire lié à la fête d'Halloween. Condamné à errer éternellement entre l'enfer et le paradis, Jack-o-Lantern revient chaque année le jour de sa mort — le 31 octobre — pour hanter les villes du monde entier et faire peur aux enfants. C'est en référence au vieux conte irlandais éponyme que la célèbre tradition américaine du sculptage de citrouilles s'est répandu au 20e siècle jusqu'à devenir l'un de plus grand symbole d'Halloween. En Belgique, on appelait ces lanternes « Grign' Dints » jusque dans les années 80 où la tradition à commencer à disparaître peu à peu.

5. Depuis plusieurs décennies, cette fête culturelle est devenue une véritable source d'inspiration pour les artistes, les réalisateurs et les écrivains. De l'incontournable série de films d'horreur « Halloween » jusqu'à « L'Étrange Noël de monsieur Jack » — célèbre film d'animation née d'une collaboration entre Tim Burton et les studios Disney — en passant par une panoplie de références dans de grandes séries comme « Charmed »« Buffy Contre Les Vampires »« The Simpsons » ou dans des collections littéraires comme « Chair de Poule », la fête du 31 octobre est devenue un emblème de la culture populaire en matière d'horreur et de magie.

6. À contrario, Halloween est aussi régulièrement médiatisée pour de — plus ou moins — mauvaises raisons. Les farces de mauvais gout, les incidents, les légendes urbaines et l'aspect commercial de la fête sont bien souvent pointés du doigt par les détracteurs reprochent également à la fête d'Halloween américaniser le reste du monde.

7. Les pommes d'amour, la tarte aux pommes, le pop-corn, les beignets, les noisettes grillées et le Samain — considéré comme le gâteau officiel d'Halloween — sont les sucreries les plus souvent associées à la veillée de la Toussaint.

No comments:

Post a Comment