Sunday, March 22, 2015

Stand up and make « Charleroi danses »

Après un week-end au planning chargé en aventures de tout genre en compagnie de Jay, mon acolyte de toujours, je prends le temps de m'installer confortablement, tasse de café et œufs en chocolat à porté de mains, pour vous parler d'un univers artistique qui m'était jusqu'à vendredi dernier parfaitement inconnu.

Plus habituée aux mondes du théâtre, de la musique et de l'art plastique, je ne m'imaginais pas si sensible et réceptive aux charmes de la danse et à l'incroyable énergie dégagée par ses artistes acrobates.


Contemporary dance, energy and sensitivity


Cordialement invités par Charleroi Danses - l'une des plus grandes structures chorégraphiques de notre plat pays - pour l'ouverture du « Week-end Hip Hop » organisé en partenariat avec l'Eden, le Centre Culturel régional de Charleroi, nous avons eu la chance et l'opportunité de nous plonger dans l'univers de la danse contemporaine et du hip hop avec deux créations artistiques bien distinctes.

Tourment, démons et sensualité

Inspirée par les paralysies du sommeil, « MON/DE », la création du chorégraphe Julien Carlier, emmène le public dans un monde où le conscient ne semble pas trouver sa place. Minimaliste, tourmentée et fluide, la pièce ne cesse de jongler entre sensualité et animalité tant elle est travaillée sur le plan de la synchronisation entre les trois danseurs qui s'approprient la scène et semblent sans cesse chavirer entre rêves et réalité. Accompagnés par les performances musicales et vidéos de deux techniciens présents sur la scène, les mouvements des trois artistes subjuguent par leur précision et leur légèreté.

Dynamisme, couleurs et énergie

La création d'Eliane Nsanze « Improspection » a beau, elle aussi, faire partie du domaine de la danse contemporaine et hip hop, elle semble provenir d'une tout autre discipline tant elle se distingue de « MON/DE » par ses choix artistiques et chorégraphiques. Avec un style tout à fait différent fait de dynamisme, d'énergie et d'enthousiasme, les sept jeunes danseurs tentent d'aborder leurs rapports avec la société contemporaine, leur manque de liberté et leur besoin d'expression et d'identité à travers leur art, celui de la danse.

Que l'on soit amateurs ou non de danse contemporaine, il était difficile vendredi soir de ne pas se laisser emporter par l'incroyable dynamique des danseurs présents sur la scène de Charleroi Danses qui est, pour cette seconde édition de l'événement « Du Tremplin à la Scène », resté fidèle à son engagement d'ouverture au monde du hip hop.



No comments:

Post a Comment